2018


Interventions UP

Octobre 2018

Sauvons l'ancien presbytère de Mamers

RGbRkbmYRNnlDto-800x450-noPad

L'ancien presbytère de la ville de Mamers est aujourd'hui menacé de démolition.

Laissé à l'abandon depuis plus de 25 ans par la direction du centre hospitalier qui en est propriétaire, cet édifice se retrouve aujourd'hui en "état de péril", alors qu'il ne menace pas ruine et qu'il n'est en aucun cas une menace avérée pour la population.

Construit au XIX ème siècle, il fait écho à l'église Notre Dame (classée monument historique en 1911) et fait partie intégrante du patrimoine de la commune.

Malgré les dramatiques inondations de 1904 que la ville a subi, le presbytère a résisté et n'a pas été fragilisé. C'est donc bien le manque d'entretien caractérisé qui a entraîné son état actuel.
Le collectif de sauvegarde qui a été créé afin de trouver des solutions pour la "survie" et la renaissance de ce patrimoine, ont à maintes reprises demandé au propriétaire de mettre l'édifice en vente, afin de lui donner un avenir , mais hélas, ils n'ont jamais été entendus.

Plusieurs projets de réhabilitation ont été proposés, de nombreux acquéreurs se sont fait connaitre, mais en vain. Le propriétaire prétend que cet édifice est une "réserve foncière", dans le cas où, un jour, il aurait les moyens d'agrandir le foyer de l'hôpital. Or l'établissement est fortement endetté, et cet agrandissement ne risque pas de voir le jour.
Le collectif de sauvegarde et Urgences Patrimoine demandent à Monsieur le Ministre de la Culture la mise sous protection d'urgence du presbytère de Mamers, afin d'étudier les solutions proposées par les opposants à cette démolition.

Si le classement au titre des monuments historiques n'est pas envisageable, son inscription à l'inventaire supplémentaire, semble être tout à fait envisageable compte tenu de sa parfaite intégration dans l'ensemble architectural de cette zone, face à l'église classée.

SIGNEZ LA PETITION




Septembre 2018

Pétition pour le Château du duc d'Epernon


A Fontenay-Tresigny en Seine-et-Marne, il était une fois un magnifique château à valeur historique....

Classé par 2 fois, en 1963 et en 1991, le Château du duc d'Epernon est passé en de bien vilaines mains suite a des acquéreurs peu scrupuleux dont un promoteur immobilier récemment... Il a été abandonné par l'Etat auquel il revenait de verifier que ce pourquoi il avait été protégé depuis 55 ans, était bien entretenu et les travaux exécutés.

Interpellé par Antonin Grenier, nous venons de saisir la Direction Générale des Patrimoines et la Préfecture de Seine-et-Marne pour manquements graves.... Si rien n'est fait, ce joyau va finir par s'effondrer.... et notre mémoire historique disparaître à jamais.

42696548_766130367066130_3208534629619335168_n

SIGNEZ LA PÉTITION !!!!

___________________________

Non à la démolition du "Petit Château de Navarre"


PplIzVsqkRuZhCK-800x450-noPad

POUR SIGNER LA PETITION CLIQUEZ ICI


Encore un très bel exemple de notre patrimoine du XIX ème siècle qui dans quelques jours ne sera plus que poussière.


Situé à Evreux dans le quartier de Navarre cet élégant et fier édifice, propriété d'une association catholique, sera démoli sans état d'âme et apparemment, sans raison. Certes la restauration semble être fort coûteuse, mais il n'y a aucune urgence à vouloir le détruire. Pas d'état de péril imminent et aucun projet immobilier prévu, puisque le terrain est situé en zone inondable et que de ce fait, aucun permis de construire ne sera accordé.

Il s'agit bien ici d'une destruction abusive. Aucun projet alternatif n'a été envisagé et encore moins, la vente à un privé qui aurait pu le sauver. 

Nous nous posons aujourd'hui une question: Pourquoi cette volonté de détruire tous les témoins du XIXème siècle qui n'ont pas la "chance" de bénéficier d'un classement ou d'une inscription à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques? Ce château est pourtant le fleuron de ce quartier, faisant écho à l'église qui lui fait face. Cette destruction achevée, c'est un pan de l' Histoire industrielle de la ville qui disparaîtra , laissant orphelins des centaines d'habitants qui entre 1930 et 2004 ont été scolarisés dans ces murs.

Certes une pétition est un bien faible moyen de défense, mais elle permet de diffuser l'information au plus grand nombre et de sensibiliser nos concitoyens et nos élus à ce problème de démolition abusive. Les propriétaires publics ou privés, devraient au moins chercher des solutions alternatives avant d'agir de façon irréversible. 

C'est pour cette raison qu'aujourd'hui encore, nous demandons à Madame la Ministre de la Culture, mais aussi à Monsieur Stéphane Bern, fraîchement nommé "Monsieur Patrimoine" par Monsieur le Président de la République, d'examiner au plus vite ce cas désespérant, sachant que Monsieur le Préfet du département de l'Eure s'est déjà ému de cette destruction et qu'avec l'expertise de professionnels du patrimoine, il a lui même dénoncé cette démolition.

Hélas, ce château est une propriété privée. Le seul et unique moyen de le sauver est une demande de protection d'urgence. Nous espérons donc que les instances compétentes agiront très rapidement, afin de préserver ce lieu d'Histoire et de mémoire.

" Le Patrimoine ne peut pas lutter, ensemble, nous pouvons!!! "

________________


Avril 2018 : Loire-les-Marais

Notre engagement pour la sauvegarde du patrimoine n'est pas une nouveauté et une fois encore, Urgences Patrimoine se mobilise afin de venir en aide à une commune de moins de 500 âmes, soucieuse de l'avenir de son église.

30594787_1358271484319665_6546633112787302487_n
Cette église n'est ni inscrite, ni classée à l'inventaire des monuments historiques. Non, c'est église est juste la figure discrète d'un petit village de Charente Maritime. Cet édifice ne dois pas être condamné, juste du fait de son "non-classement". Cet édifice a le droit de reprendre sa place au cœur du village, afin de remplir à nouveau sa fonction cultuelle et de participer à l'attractivité touristique de la commune et, donc, à son économie.
le Maire a déjà beaucoup œuvré pour cette restauration, mais il manque 4000 euros pour boucler la première tranche des travaux et ainsi, pouvoir ré-ouvrir les portes de l'édifice.

C'est donc tout naturellement que nous lançons cette petite souscription.

Bien évidemment, vos dons sont défiscalisables et à votre demande un reçu fiscal vous sera remis.

Loin des patrimoines "emblématiques et médiatiques" qui eux bénéficient de beaucoup plus d'aides et subventions, ce "petit patrimoine" rural qui est pourtant le visage même de la France risque un jour de disparaître, si la mobilisation citoyenne ne vient pas à son secours.

" Le patrimoine ne peut pas lutter, ENSEMBLE, nous pouvons"

POUR FAIRE UN DON CLIQUEZ SUR LE LIEN:
https://www.cotizasso.com/participation/ensemble-pour-la-restauration-de-l-eglise-de-loire-les-marais-17/2116


Moragne : église Notre Dame de l'Assomption

« Plafond fragile, l'église interdite au public », Sud Ouest, 16 janvier 2018

Pétitions UP 2018

Arles : Halle Lustucru
"Non à la démolition de la halle Lustucru à Arles »

Rouen : lustres de l'opéra de Rouen

"Non à la grande braderie du patrimoine national ! Sauvons les lustres de l'opéra de Rouen"

Boisseron : château de Boisseron
"Aidez-nous à sauver le château de Boisseron »