Patrimoine "bradé"​ : attention danger !



Ceux qui suivent Urgences Patrimoine depuis longtemps se souviendront sans doute de "l' affaire" des Forges de Baudin, dans le département du Jura.

Le Président du Conseil Départemental avait en 2016 décidé de vendre les "bijoux de famille" dont ces emblématiques forges, témoins d'un passé industriel prospère. Un joli musée en son sein évoquait d'ailleurs admirablement ce passé révolu et entretenait la mémoire collective.

Nous avions fait grand bruit quant à cette "braderie" du patrimoine local et avions suivi de près les propositions des repreneurs éventuels.

Notre préférence allait sans contexte à l'idée de créer ici une école hôtelière, un restaurant, des jardins bio et culture de plantes aromatiques... bref, un projet résolument tourné vers la nature et la transmission du goût, des saveurs et des savoir.

Ce projet n'a pas abouti, mais celui retenu, a eu grâce à nos yeux.

La création d'un musée d'art urbain ( le Mausa ) nous avait à l'époque semblé être une idée originale, résolument tournée vers l'avenir. Et cela donnait en plus un souffle de modernité à un territoire un peu endormi.

Hélas, rien ne s'est passé comme prévu. Le Mausa a très vite fermé ses portes et depuis deux ans le site de Baudin est à nouveau laissé à l'abandon.
D'après certaines sources, l'actuel propriétaire, un important entrepreneur de la région aurait acheté Baudin pour faire plaisir à sa fille, mais à ce jour, aucun projet concret n'a abouti. Le "jouet" n'a pas dû plaire à la progéniture de Monsieur.

Les bâtiments sont à l'abandon et se dégradent chaque jour un peu plus, le presbytère déjà bien malade, est entrain de rendre ses derniers soupirs( entrainant dans sa lente agonie les peintures murales qui ornent ses murs).

Enfin, le Musée des forges, porté pendant des années par des bénévoles passionnés est fermé. L'âme de Baudin s'est éteinte.
Quel avenir pour ce patrimoine? nous n'en savons rien.

La DRAC n'a pas l'air de s'en soucier. C'est sur, les forges de Baudin sont un patrimoine rural, en partie protégé au titre des monuments historiques, mais qui n'ont rien à voir avec Notre Dame de Paris. Alors pourquoi s'en soucier?

Nous allons dans les prochains jours alerter le Préfet qui nous semble être la seule autorité compétente pour redonner un peu d'espoir à ce patrimoine Jurassien oublié.

À l'heure où la Région Bourgogne-Franche Comté s'apprête à "brader" le domaine de l'Abbaye de Pontigny, l'exemple des Forges de Baudin devrait interpeller nos édiles...

Dans le cadre du RGPD (Règlement Général de la Protection de Données), nous vous informons que vous avez la possibilité de nous demander la suppression de vos données. Si tel était le cas, merci de nous l'indiquer par retour de message (webmaster@urgencespatrimoine.fr). Néanmoins sachez que nous ne récoltons aucune information personnelle.