Intervention Musée du Quai Branly, Paris


Sympathique intervention ce matin au Musée du Quai Branly lors d'un séminaire organisé par les étudiants en droit du patrimoine de Paris-Saclay.
L'autre intervenante était Constance de Magneval, Directrice de l'association VMF ( Vieilles Maisons Françaises)
Nous étions toutes les deux présentes afin d'expliquer le fonctionnement de nos associations respectives.
VMF fait partie des associations "institutionnelles" qui ne sont pas vraiment très "ouvertes" à Urgences Patrimoine, mais les choses se sont très bien passées, ce qui prouve que la sauvegarde du patrimoine devrait rassembler et pas diviser. Hélas, il y a en France des "monopoles" auxquels il est dangereux de s'attaquer, mais notre échange était plutôt en faveur de " l' ouverture" pour reprendre une expression à la mode. Enfin, je suis heureuse que ces étudiants aient fait appel à nous, cela confirme notre existence parmi les forces vives de la sauvegarde du patrimoine.

45005201_1553171784829633_9020555971671359488_o

On a tous quelque chose de du Bellay

heureux-qui-comme-ulysse-joachim-bellay-poeme

De Joachim du Bellay, au XVI ème siècle, à Calogéro, en 2018, les poètes, les auteurs, les chanteurs ont tous fait l'éloge du patrimoine familier. Le patrimoine de « proximité », celui qui nous est cher, celui qui immuablement est lié à notre histoire personnelle. Loin du Château de Versailles et autre Tour Eiffel, nous écrivons tous une histoire dans laquelle un édifice, une tradition, une musique... aura sa place en nous et pour nous.

C'est in fine ce que du Bellay nous dit dans ses « regrets »:

Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
Que des palais Romains le front audacieux :
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine,
Plus mon Loire Gaulois que le Tibre Latin,
Plus mon petit Liré que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la douceur Angevine.


Quant à Calogéro, il nous rappelle dans « Fondamental » :

Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse
Et qui font de nous un édifice,
On a tous au fond du mental,
Toutes ses choses fondamentales,
Toutes ces personnes nées dans le passé,
Qui nous poussent et qui nous font pousser.


Depuis toujours, le passé nous rassure et nous accompagne vers l'avenir. C'est bien pour cette raison, que nous devons nous mobiliser contre le mépris de notre histoire et le déni de nos pierres, aussi modestes soient-elles, car elles sont des valeurs de référence.

Le patrimoine de nos territoires est aujourd'hui menacé et il est de notre devoir de se mobiliser pour sa sauvegarde. Aussi modeste soit -il, il fait partie de l'histoire des hommes, de tous les hommes.

Faire tomber une seule pierre dans une petite commune rurale, c'est contribuer à faire tomber la France.

Notre potentiel touristique n'est pas uniquement lié aux « poids lourds du patrimoine », à ces splendeurs nationales qui bénéficient de toutes les attentions.

Non, notre potentiel touristique est aussi lié à tous ces petits lieux qui, de rien, font un tout et il est vraiment temps de s'en soucier et d'agir pour leur sauvegarde, avant que ce tout ne devienne plus rien.

Vive la France des territoires

GB_Histoire_de_France
Pourquoi est-il nécessaire de sauvegarder le « petit patrimoine » de nos territoires ?
Nous avons tous en mémoire une référence à notre histoire personnelle. Un pont, une église, un grand arbre, une plage, un château, un goût, une musique, une fontaine….
Qu’il soit matériel ou immatériel, le patrimoine est un élément fondateur de notre personnalité, une marque forte gravée dans notre ADN identitaire.
Nous sommes certes des êtres humains, des « terriens », européens, français…
Mais nous sommes également vendéens, alsaciens, corses, bretons, normands, languedociens, pyrénéens…
Nous sommes de nos terres de France dont les paysages sont uniques et pourtant sont un tout!
Chaque village, chaque forêt, chaque rivière, nous rappellent qui nous sommes et quelle terre est la nôtre.
Si le patrimoine bâti résiste si fièrement jusque dans les communes les plus modestes, c’est pour être le témoin d’une histoire commune, d’un passé glorieux, ou juste l’héritage d’une vie oubliée de la nôtre et peu importe si ce patrimoine répond ou non à des critères esthétiques. Ce patrimoine c’est nous !
Il est de notre devoir de mettre tout en œuvre afin que ces témoins de notre héritage culturel aient un avenir. Avenir pour des générations futures en perte de repères, avenir pour nous, « les petits, les sans grade », qui avons tant besoin de savoir d’où nous venons pour accomplir le chemin vers ce que nous devrions être….
N’oublions pas la célèbre phrase de Saint Exupéry : « Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants »
Alors ensemble défendons le patrimoine de nos territoires !

Petit Chateau de Navarre : Enfin !!!

navarre

Le Château du duc d'Epernon

A Fontenay-Tresigny en Seine-et-Marne, il était une fois un magnifique château à valeur historique....

Classé par 2 fois, en 1963 et en 1991, le Château du duc d'Epernon est passé en de bien vilaines mains suite a des acquéreurs peu scrupuleux dont un promoteur immobilier récemment... Il a été abandonné par l'Etat auquel il revenait de verifier que ce pourquoi il avait été protégé depuis 55 ans, était bien entretenu et les travaux exécutés.

Interpellé par Antonin Grenier, nous venons de saisir la Direction Générale des Patrimoines et la Préfecture de Seine-et-Marne pour manquements graves.... Si rien n'est fait, ce joyau va finir par s'effondrer.... et notre mémoire historique disparaître à jamais. Ce dossier est dans les mains de Philippe Garcia, délégué UP Seine-et-Marne

42696548_766130367066130_3208534629619335168_n